Vincent Flibustier - Formations en Education aux médias - Formations Fake News

Attention à ne pas partager de conneries sur le conflit en Ukraine, ça peut servir Poutine.

Publié à l’origine sur Twitter

Il y a un site de Fact-checking russe qui démonte des fake diffusés côté ukrainien/européen.

Et même s’il y a des conneries dans leurs debunks, ça vaut le coup de pas leur filer à bouffer.

Quelques explications sur le détournement du fact checking à des fins de propagandes 👇

Par essence, le fact-checking est orienté. On choisit quelles fausses informations on décide de « débunk ». Du coup, sur n’importe quel sujet, il est possible de trouver un micro détail, une micro fausse info sur un sujet et le monter en épingle pour décrédibiliser tout le reste.

Pour illustrer ceci, je vais vous parler de l’affaire Benalla. A l’époque de l’affaire Benalla, on s’en souvient tous, TOUS LES JOURS pendant 15 jours il y avait révélation sur révélation.
Ses passeport, son flingue, le bus des bleus, son appart, sa voiture…

Et à l’époque, j’étais encore fort actif avec Nordpresse et évidemment je surfe sur l’actualité, et je diffuse 2 fake, un qui dit que Benalla a les codes nucléaires, et l’autre, qui était un truc qui circulait chez les débiles, qu’il était l’amant de Macron.

Et là…

On a même un député, @EricPAUGET1 qui partage l’info, en disant « si c’est vrai » (mais la partageant quand même sans vérifier même la source hein, si ça peut taper sur Macron…)

Et le lendemain, Macron sort enfin du silence sur l’affaire Benalla, et voici le début de son allocution sur l’affaire Benalla, qui, on le rappelle, est une VRAIE AFFAIRE. 👇

Il commence son allocution par quelque chose de drôle. Il fait rire tout le monde avec les fausses infos qui ont circulé sur le sujet. Si on ne regarde que cet extrait, on pourrait croire qu’en fait, il n’y a pas d’affaire.

Ahah Benalla mon amant, ahah Benalla les codes ☢️

Et en fait, ce type de méthode est très utilisé par « les pouvoirs ». Utiliser quelques micro fausses infos qui ont circulé sur un sujet pour décrédibiliser tout le reste d’une affaire. Quand on entend Macron là, on dirait qu’il n’y a pas d’affaire. Et les Russes font pareil.

Les Russes vont chercher quelques fake, quelques machins débiles, pour donner l’impression que tout est faux. Pour semer la confusion et pour que les gens ne croient plus à rien. Parce que le vrai problème c’est pas ceux qui croient à tout, c’est ceux qui croient plus à rien

Le pouvoir syrien avait déjà fait énormément de même en pointant quelques fausses vidéos d’enfants morts en Syrie, comme pour dire « On a jamais tué des gosses ». Alors qu’en ait ils avaient pas tué CES gosses mais des tas d’autres.

Il convient donc, je pense, en politique, de jamais, jamais, jamais, utiliser des fake pour arriver à ses fins, même si c’est séduisant.
Parce que tôt ou tard, on va nous retourner le fake dans la gueule et décrédibiliser tout le reste.

La force d’une chaîne se mesure à son maillon le plus faible et l’information dans son ensemble suit le même schéma. Les conspis ne font pas qu’inventer des trucs, leur meilleur arme, ce sont les vrais mensonges médiatiques ou politiques (rappelez vous des masques…)

Si on veut gagner cette bataille de l’information et faire « le bien », je pense, il faut lutter contre la désinformation de l’autre camp, mais SURTOUT contre la nôtre. Si on est propre, ils auront aucune ficelle sur laquelle tirer.

Faisons le maximum pour « corriger les autres », parce que plus que jamais, encore plus que pour le Covid, ici, la désinformation tue.

Et chacun peut faire sa part en essayant de pas diffuser de faux trucs, fussent-ils séduisants ou semblant encourager notre camp.

Et je pense que ça permet vraiment de s’interroger mine de rien sur le fact-checking, parce qu’ici les Russes vont aller choper un tweet à la con retweeté par 12 gars
Et c’est malheureusement parfois ce qu’on voit aussi dans « nos fact checking ».

Genre ça

Vincent Flibustier 👽 on Twitter: « Heureusement que les experts du Fact Checking sont là pour vérifier ces informations hein. 🙂 C’est vraiment étonnant parce que ces mises en garde, on les voit beaucoup + sur des débilités du genre que sur des questions de santé. Faut dire que c’est plus facile à débunker. pic.twitter.com/8i4cmkfftD / Twitter »

Heureusement que les experts du Fact Checking sont là pour vérifier ces informations hein. 🙂 C’est vraiment étonnant parce que ces mises en garde, on les voit beaucoup + sur des débilités du genre que sur des questions de santé. Faut dire que c’est plus facile à débunker. pic.twitter.com/8i4cmkfftD

C’est ce qui est régulièrement reproché au fact-checking, non pas en tant que truc problématique en soi, on en a besoin et plus que jamais, mais parfois dans le choix des fact-checking.

Disons qu’on préférerait une vérification de trucs complexes.

Mais, et c’est un autre problème, le fact-checking notamment orchestré par Facebook rémunère les fact checkeurs… à la vérification, pas au temps de travail nécessaire pour vérifier.

Combien a rapporté à Libé son partenariat de factchecking avec Facebook en 2018?

Bonjour, Régulièrement, vous nous interrogez sur le partenariat noué entre Facebook et plusieurs fact-checkers français, qui suscite des fantasmes, mais aussi des interrogations légitimes. Fidèles à l’engagement de transparence de la rubrique Checknews, nous avons déjà répondu, plusieurs fois, pour expliquer son fonctionnement, et ses retombées financières.

Donc quand tu reçois 1000 dollars pour ton journal par vérif… bah t’as intérêt plutôt à en faire 5 d’une heure que 1 de 5 heures.

Parce que une vérif de 5 heures ça rapporte 1000 dollars, 5 vérifs 5000. Donc soyons pas naïf, ce système encourage à ça.

Et Désormais @CheckNewsfr ne fait plus partie de ce système,

Pourquoi CheckNews ne fait plus de fact-checking avec Facebook

Ce qui avait commencé comme une petite expérience au printemps 2017, juste avant l’élection présidentielle française, est désormais un réseau tentaculaire. De deux pays, les Etats-Unis et la France, le programme de fact-checking mis en place par le réseau social est passé à 76 pays et régions en avril 2020, trois ans plus tard.

mais d’autres ont pris le relais et j’imagine (et je peux me tromper, je n’ai pas réussi à avoir la réponse auprès des concernés…) que le système est toujours le même financièrement https://dpa-factchecking.com/about/belgium/#francaise

Je leur ai écrit mais peu d’infos m’ont été données

Originally tweeted by Vincent Flibustier 👽 (@vinceflibustier) on March 5, 2022.